Emplois au Canada

L’une des principales raisons pour lesquelles environ 300 000 personnes du monde entier demandent chaque année un visa de résident permanent au Canada est qu’il y a du travail au Canada! 

L’expansion de l’économie canadienne, combinée au départ à la retraite d’un grand nombre de travailleurs canadiens, a fait de cette période le moment parfait pour immigrer au Canada pour de nombreuses personnes. 

En effet, le gouvernement et les entreprises canadiennes comprennent l’intérêt de remédier aux pénuries croissantes de main-d’œuvre dans tout le pays grâce à l’immigration canadienne. 

En d’autres termes, le Canada a des milliers de postes vacants à pourvoir et il nécessite et recherche des immigrants pour assurer ces emplois au Canada.  

Ainsi, alors qu’une grande partie du monde est toujours en proie à des difficultés économiques, un nombre croissant de travailleurs étrangers qualifiés envisagent de postuler pour un emploi au Canada, ce qui constitue une option attrayante pour un avenir meilleur. 

Allez là où se trouvent les emplois canadiens

La recherche d’un emploi au Canada peut être comparée à la pêche: tout comme un pêcheur veut aller là où se trouvent les poissons pour avoir les meilleures chances d’en attraper un, un travailleur étranger qualifié cherche où trouver certains types d’emplois au Canada pour augmenter ses chances d’obtenir un emploi au Canada.

Ainsi, lorsque vous cherchez un emploi au Canada, gardez à l’esprit que les diverses provinces et territoires canadiens ont des taux de chômage différents qui peuvent affecter vos chances de trouver un emploi au Canada.

Par exemple, la Colombie-Britannique, le Québec et la Saskatchewan ont souvent les taux de chômage les plus bas de toutes les provinces ou territoires du Canada.

D’autre part, certaines provinces ou territoires canadiens peuvent avoir un taux de chômage plus élevé que d’autres, mais ils peuvent aussi avoir des économies plus importantes qui produisent globalement plus de nouveaux emplois canadiens que certaines des provinces qui peuvent avoir des taux de chômage plus faibles.

Par exemple, l’Ontario et le Québec ont respectivement les deux plus grandes économies qui produisent le plus de nouveaux emplois au Canada, même si d’autres provinces ont un taux de chômage plus faible.

Dans d’autres cas, certaines villes du Canada peuvent avoir un taux de chômage très bas, même si la province où elles sont situées a un taux de chômage plus élevé.

Par exemple, Trois-Rivières (Québec), Québec (Québec), Sherbrooke (Québec) et Victoria (Colombie-Britannique) sont quelques-unes des villes canadiennes ayant un faible taux de chômage, qui est également inférieur au taux global des provinces où elles sont situées.

Un autre facteur à prendre en compte lorsque vous cherchez du travail au Canada est la demande pour votre profession, car elle peut être très recherchée dans certaines villes, provinces ou territoires du Canada, indépendamment du taux de chômage global dans ces endroits.

Par exemple, on peut avoir besoin de travailleurs dans le domaine de la santé dans tout le Canada; Vancouver est un centre important de l’industrie canadienne de la télévision et du cinéma; les principaux centres technologiques du Canada sont situés à Toronto, Ottawa, Montréal et Vancouver; etc.

En résumé, une façon d’augmenter vos chances de trouver un emploi au Canada dans votre profession est de chercher un emploi canadien dans les provinces et territoires où le plus grand nombre d’emplois sont créés et, idéalement, où votre profession particulière est la plus en demande.

Comme vous pourrez le lire dans la section suivante, Internet permet maintenant aux travailleurs étrangers qualifiés de chercher du travail au Canada à partir de leur pays d’origine afin d’obtenir, avec un peu de chance, un emploi canadien admissible et préétabli.

Recherche d'un emploi au Canada

Si vous obtenez un visa de résident permanent canadien, vous aurez le droit légal de vivre, d’étudier et de travailler au Canada à long terme.

Parmi les décisions les plus importantes que vous devrez prendre en tant que nouveau résident permanent canadien figure celle de savoir où vivre et travailler au Canada.

Selon le programme de visa canadien pour lequel vous avez été accepté par le gouvernement canadien (par exemple, le Programme des Travailleurs Qualifiés, le Programme des Candidats des Provinces, le Programme des Métiers Spécialisés, etc.), ce choix peut être fait pour vous à l’avance.

Par exemple, si votre demande de visa de travail au Canada est approuvée dans le cadre du Programme des Candidats des Provinces, vous devrez trouver un emploi dans une province canadienne particulière qui a besoin de vos compétences.

Dans d’autres cas, cependant, il se peut que votre visa de travail au Canada soit approuvé pour une compétence dont on a besoin dans tout le Canada. Vous devrez alors décider où postuler pour des emplois au Canada, dans quelle province ou ville vous préférez vivre, etc.

Modes de recherche d’emploi au Canada

Lorsqu’il s’agit de chercher un emploi au Canada, plusieurs ressources sont à la disposition des immigrants.

L’un des points positifs qu’a la vie à l’ère de l’information est que vous pouvez chercher du travail et postuler à des emplois au Canada depuis n’importe quel endroit du monde où vous avez accès à Internet.

Dans de nombreux cas, cela ne vous coûtera rien (par exemple, si vous avez déjà accès à un ordinateur connecté à Internet à votre domicile, si vous avez un smartphone avec accès à Internet, si vous pouvez utiliser l’ordinateur d’un membre de votre famille ou d’un ami) ou cela peut entraîner des frais minimes (par exemple, si vous devez vous rendre dans un café internet).

Idéalement, vous pourriez obtenir une offre d’emploi canadienne admissible avant d’immigrer effectivement au Canada, de sorte que vous sachiez déjà où vous vivrez et travaillerez au Canada, combien d’argent vous gagnerez, etc. (cela pourrait également vous permettre d’obtenir plus de points pour certains programmes d’immigration canadiens, comme le Programme Fédéral des Travailleurs Qualifiés ou le Programme Régulier des Travailleurs Qualifiés du Québec).

Les programmes de vidéoconférence populaires, tels que Skype et Zoom, permettent désormais d’avoir un entretien d’embauche canadien “face à face” à distance, mais certains employeurs peuvent vous demander de vous rendre au Canada pour un entretien en personne.

Voici quelques méthodes que de nombreuses personnes utilisent pour chercher un emploi au Canada:

  • utiliser des moteurs de recherche d’emploi en ligne (le Guichet emplois du Canada est une excellente ressource)
  • consulter les offres d’emploi canadiennes affichées sur les sites Web d’information de diverses villes du Canada
  • postuler à un emploi au Canada sur le site Web d’une entreprise
  • envoyer un curriculum vitae à une entreprise par courriel
  • utiliser LinkedIn ou d’autres réseaux sociaux en vue de trouver des emplois au Canada
  • établir un réseau avec la famille, les amis ou d’autres personnes susceptibles d’avoir connaissance d’un poste vacant au Canada
  • obtenir l’aide des agences pour l’emploi du gouvernement canadien
  • recevoir l’aide d’organisations privées qui aident les gens à trouver des emplois au Canada.

Les emplois que le Canada a à offrir

Pour ceux qui cherchent un emploi au Canada, la bonne nouvelle est qu’il y a toute une série d’offres d’emploi à pourvoir dans ce grand et beau pays – des dizaines de milliers!

Afin de pourvoir plus facilement ces divers emplois au Canada, différents programmes de visa ont été créés, correspondant aux grandes catégories d’emplois canadiens:

Le Programme Fédéral des Métiers Spécialisés (pour les gens de métier qualifiés, tels que charpentiers, électriciens, plombiers, soudeurs et autres métiers spécialisés);

Le Programme Fédéral des Travailleurs Qualifiés (pour les professions très demandées qui nécessitent souvent un diplôme universitaire ou une autre formation supérieure; 

Le Programme des Candidats des Provinces (similaire au Programme Fédéral des Métiers Spécialisés en ce qu’il recherche des gens de métier qualifiés, mais en mettant l’accent sur la satisfaction de la demande pour ces métiers dans des provinces canadiennes particulières où la demande pour ces professions est élevée).

En 2020, environ 79,1% de la main-d’œuvre canadienne était employée dans le domaine des services, tandis qu’environ 19,4% travaillaient dans le secteur manufacturier et 1,4% dans l’agriculture.

Les emplois au Canada sont bien rémunérés

Une autre raison pour laquelle l’immigration canadienne est très prisée et attire des centaines de milliers de travailleurs étrangers chaque année est que les emplois au Canada paient bien.

Selon le site Web du Guichet Emplois du Canada (décembre 2020), le salaire annuel moyen (c’est-à-dire à mi-chemin entre les salaires les plus élevés et les plus bas) en 2021 pour divers emplois au Canada était le suivant:

Comptable (67 200 $ CAN); Architecte (68 313 $ CAN); Audiologiste et orthophoniste (74 880 $ CAN); Ingénieur civil (78 777 $ CAN); Programmeur informatique (72 864 $ CAN); maître d’oeuvre (78 470 $CAN); grutier (60 000 $CAN); dentiste (118 394 $CAN); hygiéniste dentaire (67 545 $CAN); diététitien (69 120 $CAN); ingénieur électricien/électronicien (86 649 $CAN); électricien (61 440 $CAN); enseignant des niveaux primaire et élémentaire (73 843 $CAN); analyste en finances et en placements (68 563 $CAN)  médecon géneraliste/médecin de famille (211 934 $CAN); vitrier (52 224 $CAN); mécanicien d’équipement lourd (63 360 $CAN); directeur des ressources humaines (91 564 $CAN); monteur de charpentes métalliques (74 611 $CAN); arpenteur-géomètre (64 608 $CAN); conducteur de machines d’exploitation forestière (52 800 $CAN); machiniste (49 305 $CAN); ingénieur mécanicien (76 800 $CAN); ergothérapeute (76 800 $CAN); foreur de puits de pétrole et de gaz, préposé à l’entretien et au contrôle et personnel assimilé (72 960 $CAN); optométriste (86 115 $CAN)  pharmacien (104 646 $CAN)  physiothérapeute (76 800 $CAN); plombier (57 600 $CAN); psychologue (84 672 $CAN); gestionnaire des achats (92 313 $CAN); Infirmier(ère) diplômé(e) et infirmier(ère) psychiatrique diplômé(e) (73 228 $CAN); gérant de commerce de détail et de gros (64 608 $CAN); enseignant(e) du secondaire (78 777 $CAN) ; tôlier(ère) (58 675 $CAN); ingénieur et concepteur de logiciels (87 686 $CAN); monteur de conduites de vapeur, tuyauteur et installateur de gicleurs (76 800 $CAN); professeur et conférencier d’université (92 313 $CAN); vétérinaire (85 074 $CAN); soudeur (48 000 $CAN).

Ces emplois offerts par le Canada et leurs salaires annuels moyens ne sont qu’un petit échantillon pour aider à illustrer le fait que si vous voulez travailler au Canada, en particulier dans une profession à forte demande, le salaire et les avantages sont très compétitifs par rapport à d’autres pays développés, comme les États-Unis.

Les travailleurs canadiens bénéficient d’un niveau de vie élevé

Bien que l’économie américaine soit beaucoup plus importante que l’économie canadienne, les personnes qui vivent et travaillent au Canada sont en fait mieux loties à bien des égards que leurs homologues américains au sud de la frontière.

Par exemple, un rapport de 2020 de l’institut Legatum basé à Londres indique que le Canada se classe au 14e rang mondial en matière de prospérité, par rapport aux États-Unis qui ont été classés au 18e rang de l’indice de prospérité 2020 de Legatum.

En 2020, la valeur nette moyenne des ménages canadiens (329 900 $ US) était l’une des plus élevées au monde, y compris aux États-Unis, où la valeur nette médiane des ménages était de 121 700 $ US en 2020.

En fait, les personnes vivant au Canada se sont considérablement enrichies au cours de l’année 2020, malgré les perturbations économiques associées à la pandémie mondiale, et l’argent supplémentaire à dépenser dont disposent les consommateurs canadiens devrait favoriser une forte croissance économique en 2021 et 2022.

En décembre 2015, les Services économiques TD ont indiqué que les travailleurs canadiens âgés de 25 à 34 ans (c’est-à-dire la ” génération du millénaire “) ont également un taux d’accession à la propriété plus élevé que les milléniaux américains (c’est-à-dire que 50% des milléniaux canadiens sont propriétaires de leur logement contre 36% des jeunes adultes milléniaux aux États-Unis qui sont propriétaires).

Les résidents canadiens ont également droit à des soins de santé de base gratuits, alors que la plupart des Américains doivent payer pour ces soins.

L’essentiel est que si vous cherchez du travail, le Canada offre des emplois bien rémunérés et un niveau de vie très élevé.

Pour savoir si vous remplissez les conditions requises pour vivre et travailler au Canada, cliquez ici!

Autres considérations

Il existe d’autres facteurs à prendre en considération lorsque vous cherchez un emploi au Canada.

Par exemple, il est important que vous ayez de bonnes compétences linguistiques en anglais ou en français afin (1) d’être admissible à un visa de travail canadien et (2) d’obtenir un emploi au Canada.

Le gouvernement canadien accorde désormais une plus grande importance aux compétences linguistiques en anglais et en français lorsqu’il décide d’accorder un visa de travail au Canada. Par conséquent, si vous améliorez vos compétences en anglais ou en français (si nécessaire), vous augmenterez vos chances de trouver un emploi au Canada.

Dans d’autres situations, votre connaissance d’une langue étrangère peut être un atout puisque vous pourrez parler aux clients dans leur langue maternelle.

Vous devez également disposer d’un CV à jour, rédigé en anglais ou en français (une page de préférence, deux pages maximum), adapté à chaque entreprise et à chaque poste auquel vous postulez, et exempt d’erreurs.

Un autre élément à prendre en considération lorsque vous cherchez un emploi au Canada est de savoir si vos diplômes, votre formation ou votre expérience professionnelle seront reconnus au Canada.

Dans de nombreux cas, une évaluation des diplômes (ECA) sera exigée pour certains programmes d’immigration canadiens (tels que le Programme Fédéral des Travailleurs Qualifiés) afin d’évaluer dans quelle mesure vos études/qualifications acquises à l’extérieur du Canada sont similaires à celles obtenues au Canada.
Une ECA positive/favorable peut également faciliter l’obtention d’une offre d’emploi qualifiée au Canada.

Les immigrants qualifiés qui travaillent dans des professions réglementées particulières (par exemple, les médecins, les infirmières, les dentistes et les psychologues) peuvent également devoir obtenir une licence au Canada avant de pouvoir commencer à travailler.

Les gens de métier qualifiés étrangers doivent savoir qu’ils devront probablement se rendre dans la province ou le territoire où ils veulent vivre et travailler au Canada pour être évalués pour leur métier et recevoir un certificat de qualification.

Votre profession, vos compétences linguistiques en anglais et/ou en français et d’autres facteurs importants sont tous pris en compte par les consultants en immigration autorisés avec lesquels nous travaillons lorsqu’ils évaluent votre admissibilité à demander un visa de résident permanent au Canada.

Découvrez si vous remplissez les conditions requises pour être un ouvrier qualifié.

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ: Ce guide n’est pas et ne doit pas être considéré comme un conseil professionnel ou d’expert.